En quoi consiste le métier d’auxiliaire de vie ?

auxiliaire de vie

L’auxiliaire de vie est un véritable lien social, un professionnel passionné qui apporte son aide bienveillante dans le quotidien. Il exerce un métier qui nécessite de grandes qualités et compétences et une formation adéquate.  Il est même possible d’obtenir le statut d’auto-entrepreneur pour exercer cette activité.

Les tâches de l’auxiliaire de vie

illustration auxiliaire de vie

Le métier d’auxiliaire implique l’accomplissement de plusieurs tâches qui entre toutes dans l’aide à domicile. Il peut s’agir des activités à faire au quotidien comme :

  • Les courses ;
  • Le ménage ;
  • Le repassage ;
  • Les déplacements divers…

Le professionnel peut être engagé pour assister une personne dépendante. En fonction de la cause de la dépendance, la personne assistée peut être socialement isolée. Il s’agira alors de l’aider dans ses tâches élémentaires et de lui apporter un soutien psychologique et social. Le métier d’auxiliaire est donc un métier noble qui peut être effectué sous le régime de l’auto-entreprise. Vous pourrez vous rendre sur autoentrepreneur.net pour créer votre entreprise dans ce secteur.

Les qualités et compétences requises

Pour devenir auxiliaire de vie, il est important d’avoir le sens de l’organisation et d’aimer le contact avec les gens. Vous devez être dynamique pour réaliser les tâches dans les meilleurs délais. Il faudra aussi être attentionné envers la personne à votre charge, l’écouter et se montrer disponible pour elle. Il est nécessaire d’avoir le sens de l’observation pour déceler les éventuelles choses inhabituelles.

En outre, vous devez pouvoir vous adapter rapidement, car il faudra visiter plusieurs personnes dans la journée. Parce que vous partagerez l’intimité de vos clients, vous devez être discret et honnête. Vous devrez être ponctuel, quels que soient les horaires ou les jours. Enfin, il faudra être en bonne condition physique pour affronter tous les défis du métier.

Quelle formation pour devenir auxiliaire de vie ?

auxiliaire de vie

L’exercice de ce métier nécessite l’obtention du diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social (DEAES) de niveau CAP. Ce diplôme remplace depuis 2016 le Diplôme d’État d’Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS). Il faut avoir plus de 18 ans pour recevoir la formation qui ne nécessite pas de qualification. La formation alterne entre des heures de cours théoriques et pratiques. Elle s’effectue pendant 9 à 36 mois et propose en spécialité, l’accompagnement :

  • De la vie à domicile ;
  • De la vie en structure collective ;
  • De la vie sociale et relationnelle ;
  • Et la connaissance de la personne

À l’issue de cette formation, le candidat devra passer une épreuve écrite d’admission et un entretien de motivation avec un formateur. Les candidats disposant déjà d’un diplôme peuvent bénéficier d’un programme de formation allégé. Ils peuvent également être épargnés de l’épreuve écrite.

Salaire et débouchés

Le salaire de l’auxiliaire à plein temps avoisine le SMIC. Il gagne un montant qui varie entre 1300 et 1500 euros et peut bénéficier de frais de déplacement. Pour ceux qui travaillent à temps partiel, le salaire est déterminé sur la base du SMIC horaire.

L’aide a domicile est en pleine expansion. Cela est notamment dû à l’augmentation des personnes en dépendance et à l’insuffisance d’établissements spécialisés. L’auxiliaire peut devenir technicien d’intervention sociale et familiale, aide médico-psychologique, aide-soignant. De plus, plusieurs structures associatives, publiques et privées offrent des postes d’auxiliaire. Le professionnel peut donc saisir de nombreuses opportunités pour évoluer dans sa carrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *