7 Idées reçues sur l’isolation

isolation de maison

Entre l’isolation thermique à 1 euro, les matériaux à utiliser, ou les aspects écologiques, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver et de démêler le vrai du faux. Comme plusieurs solutions d’économie d’énergie, l’isolation souffre d’idées reçues, souvent non justifiées.

Cet article vous aide à faire le tri parmi tous ces préjugés, à travers 7 idées reçues, pour vous aider à attaquer vos travaux d’isolation en toute confiance.

1 – L’isolation est uniquement utile en hiver

Faux. De nombreuses personnes ont tendance à penser qu’il n’est pas judicieux de prévoir une isolation thermique en été, et que cette dernière est seulement valable en hiver, pour empêcher la chaleur de sortir.

Or, isoler une maison est aussi utile en hiver qu’en été. En effet, cette opération permet de conserver la fraîcheur pendant les saisons chaudes, et de garder la chaleur quand il fait froid.

L’isolation comporte donc une double fonctionnalité, et elle est bénéfique tout au long de l’année. L’objectif de cette opération est d’améliorer l’étanchéité de l’habitation par rapport aux transferts thermiques, qu’ils soient en provenance de l’intérieur ou de l’extérieur.

Ainsi, les matériaux isolants mis en place permettent d’empêcher la chaleur d’entrer à la maison en été, et de fuir en hiver. Quand la maison est bien isolée, rien n’empêche d’ouvrir les fenêtres pour aérer la maison, sans perdre en confort thermique.

2 – Plus les murs sont épais, plus la maison est isolée

Faux. Il est fréquent de croire que les gros murs peuvent remplacer les isolants, ce qui n’est pas du tout le cas. L’épaisseur des murs n’a pas de pouvoir sur les performances thermiques d’un intérieur, la preuve c’est que les vieilles habitations ne sont pas toujours bien isolées, même quand elles ont des gros murs.

Les murs ne jouent pas le rôle d’isolants, il est donc essentiel de les renforcer avec un autre matériau possédant des propriétés thermiques, afin de réaliser des économies d’énergie.

Un mur, même très épais, est souvent moins isolant qu’un matériau spécifique d’isolation de 10 centimètres.

3 – La densité du matériau isolant augmente les performances thermiques

Faux. Une grande densité d’isolant ne garantit pas les performances énergétiques. C’est en effet la structure même de l’habitation qui définit la régulation des transmissions de chaleur.

Le transfert de chaleur peut être ralenti par une bonne isolation, grâce à l’alternance des couches d’air et des couches de matériaux isolants. Ce n’est en effet pas la densité qui est déterminante, mais plutôt le coefficient de perméabilité à la chaleur.

Par ailleurs, les isolants performants, même très peu volumineux, comprennent trois couches :

  • Une pellicule qui réfléchit la chaleur
  • Une couche isolante
  • Une couche réflective.

Tous ces éléments peuvent tenir dans un isolant d’à peine 10 centimètres, et tout aussi efficace qu’un matériau plus épais. Il faut cependant savoir que le rajout d’un volume supplémentaire à un isolant déjà performant ne peut que le renforcer et augmenter ses performances.

4 – Les isolants sont dangereux pour la santé

Faux, et parfois vrai. Les nouveaux matériaux isolants ne représentent pas de danger pour la santé, car ils sont à base de composants naturels, généralement inoffensifs.

Certains produits utilisés auparavant pour lier les fibres pouvaient présenter une nocivité pour la santé, notamment lors de la pose, où ils peuvent irriter et être désagréables, à cause des poussières générées par les travaux. Après avoir été posés, ces matériaux isolants ne sont plus du tout dangereux pour la santé.

Par ailleurs, l’utilisation d’isolants 100% naturels comme la laine de mouton permet d’éviter les désagréments de santé, lors de la réalisation des travaux de rénovation thermique.

5 – Un isolant thermique efficace est aussi un isolant phonique efficace

Ce n’est pas toujours vrai. Les problématiques liées à l’isolation thermique et phonique ne sont pas les mêmes.

Certains isolants thermiques peuvent améliorer le confort phonique, bien que ça ne soit pas leur rôle. De même, les performances énergétiques ne sont pas forcément améliorées par la pose d’un isolant acoustique.

Le choix du bon isolant doit être effectué en fonction des besoins en termes d’isolation. Certains logements nécessitent en effet une bonne isolation phonique, à cause de leur emplacement ou de leur voisinage. D’autres ont besoin de bonnes performances énergétiques, à cause de l’âge du bâtiment, ou du climat.

6 – Il est inutile d’isoler les combles

Faux. Même s’ils sont inutilisés, les combles doivent obligatoirement être isolés. Certains propriétaires négligent cette opération, et cela constitue une grande erreur, car il est démontré que 30% des déperditions de chaleur se font par le toit.

Les combles sont les premiers endroits à isoler, afin de réaliser des économies importantes sur les factures de chauffage. En effet, l’isolation thermique de ces lieux perdus permet de consommer moins d’énergie en chauffage sur toute la surface de l’habitation, puisque la chaleur est retenue dans les combles.

7 – L’isolation au bois n’est pas écologique

Faux. Le bois est un matériau 100% naturel, économique, parfaitement isolant, et respectueux de l’environnement. De plus, c’est généralement du bois recyclé qui est utilisé dans les travaux d’isolation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *