Des entreprises françaises présentes au CES

Des entreprises Françaises présentes au CES

Las Vegas est le théâtre de CES cette année, et des entreprises françaises sont venues en grand nombre pour y participer. Si le salon des créateurs en France connaît l’engouement des innovateurs et des chasseurs d’innovations, ce salon international est une grande plateforme permettant aux entrepreneurs de présenter leur création, de chercher des bailleurs et de réaliser leur rêve, celui de voir leurs idées prendre forme.

CES 2019, l’apanage de quelques entreprises françaises

La dernière édition de ce salon sur la technologie connaît une grande participation des entreprises françaises que 420 d’entre eux sont venues présenter leurs conceptions au grand public. Cette année était la grande consécration pour voir une si grande participation de la part de France, même si ce sont surtout de jeunes entrepreneurs qui ne représentent que quelques parties de la grande famille des entreprises françaises.

Ce salon reste une bonne référence pour les start-up, vu que c’est le plateau avec lequel elles peuvent susciter les attentions des financeurs et des éventuels clients. Cette année, l’intérêt est particulièrement destiné à Biomodex, une jeune start-up qui a pris un bon envol après sa participation, dont l’assistance vient de 3DExperience Lab et dont le succès n’a pas échappé à Frédéric Vacher, directeur de l’innovation de Dassault Systèmes.

De jeunes entrepreneurs et des grands groupes

On compte alors lors de cette édition la participation de jeunes start-ups Françaises qui veulent exposer leurs créations, mais surtout de trouver un bon bailleur pour leur projet. Mais on a vu la présence de plusieurs grands groupes qui y étaient toujours lors des précédentes éditions et qui apportent leur soutien aux jeunes start-ups. On peut citer la présence remarquée de Legrand, d’Engie, de La Poste, de Valeo et de Faurecia.

Les autres grosses pointures se sont aussi déplacées pour accompagner une trentaine de créateurs, à savoir Dassault Système, Air France et Total qui sont des partenaires de l’Ile-de-France. On a pu voir également la forte délégation des régions avec 12 jeunes pousses qui ont répondu à l’appel, parmi elles, 9 se sont rassemblées sous la couleur de la French Tech. On a noté aussi l’intérêt que portent quelques associations pour le salon, comme la fédération professionnelle sur le bâtiment avec FFB, le secteur aéronautique, la confédération des PME « COMME », ou encore celle des grandes entreprises, en l’occurrence Cigref.

Des innovations pour le quotidien

Pour cette édition du salon CES, l’accent est mis sur les innovations à grand utilité et non sur les gadgets dont l’utilité reste encore aléatoire. Les innovations qui ont été les plus sollicitées et les plus plébiscitées sont celles qui touchent particulièrement les domaines sociaux et dont les usages sont directement bénéfiques. À côté des start-up, les grands noms veulent investir dans des innovations plus pratiques, à savoir l’énergie durable, des mobilités douces, de l’optimisation des habitats.

Particulièrement, on note quelques innovations qui ont été remarquées et qui sont conçues par des start-ups françaises, comme la CamLight d’AwoX qui apporte de la sécurité pour surveiller et la maison et les enfants en cas d’absence ou la montre Pop de Whithings qui est dotée des fonctionnalités pour le bien-être et la santé. Mais plusieurs innovations sont aussi intéressantes et avantageuses les unes comme les autres et ont connu un fort succès malgré l’absence de personnalités politiques dont la situation actuelle en France les a contraints à annuler leur présence à ce salon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *