L’E-santé ou la santé du futur

L'E-santé ou la santé du futur

Une moindre maladie peut bloquer toute une activité quotidienne, d’où l’intérêt de donner de la place à l’E-santé. Actuellement, ce secteur d’activité suit l’évolution du numérique et met en valeur la digitalisation et l’innovation. La santé connectée ainsi que les objets connectés s’utilisent de plus en plus. Suite à des années de recherche et de divers tests, il ne sera plus question de projet, ce sera une réalité partout dans le pays. En parcourant cet article, vous allez découvrir toutes les informations sur cette branche d’activité.

Qu’est-ce que l’e-santé ou la santé du futur ?

La santé connectée concerne l’usage de nouvelles technologies qui permet de favoriser la santé de la population. L’e-santé regroupe tous les systèmes technologiques qui permettent de maintenir durablement la santé. Ces dispositifs peuvent faciliter l’accès aux soins, les utilisateurs ont la possibilité d’obtenir une prise en charge personnalisée en termes de prévention. L’outil peut capter toutes les activités du corps et apporter un compte-rendu détaillé à votre smartphone, tablette ou ordinateur.

L’e-santé : un marché qui a un bel avenir

L’alliance entre la technologie et la santé est favorable à la fois pour les médecins et pour les patients. En général, le marché de la santé mondialement s’estime aux environs de 10 000 milliards de dollars. Il y a quatre ans, la promotion de l’e-santé a généré 46 milliards de dollars en 2015 et ce secteur est toujours en pleine croissance. D’ici 2022, la valeur du marché sera approximativement de 400 milliards de dollars.

En effet, le marché français de l’e-santé en France continue de se déployer et de s’évoluer. Il s’agit de l’un des domaines les plus attractifs de l’année, ce qui explique l’investissement de près de 100 millions d’euros.

Le système d’informations de santé (SIS) ou le système d’informations hospitalier (SIH)

C’est l’un des domaines fondamentaux de l’e-santé. Ce système se charge de transmettre les informations entre la médecine de ville et l’Hôpital, ou entre les différents services au sein d’un même établissement sanitaire. Il s’adapte aussi aux logiciels de gestion de cabinet. Il parait peu visible aux yeux du grand public, mais reste indispensable aux professionnels de santé, car il se base sur le dossier médical partagé ou la carte vitale.

Un autre domaine principal de l’e-santé : la télésanté

La télésanté rassemble à la fois la télémédecine et la m-santé. La télémédecine peut avoir de différentes formes, elle peut se présenter comme une simple consultation en visioconférence. Elle sert également à surveiller à distance un patient malade par des spécialistes en santé, c’est ce qu’on appelle télésurveillance. Enfin, elle peut être un échange d’avis entre médecins ou de la téléexpertise. En fait, il s’agit d’une pratique médicale à distance qui use de la technologie de l’information et de la communication ou TIC.

Par ailleurs, la m-santé également nommée « mobile santé », concerne le domaine de la santé qui passe par les smartphones. Cet élément de l’e-santé peut s’adapter à tout type d’appareils électroniques, il s’agit donc d’applications pour mobiles qui se relient aux objets connectés tels que les bracelets, les capteurs de paramètres physiologiques relatifs à la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *