Guide pratique : Comment changer sa moquette

Vouloir changer sa moquette soi-même devient une chose de plus en plus courante. En économisant les coûts relatifs à un recours à un professionnel, il est clair que c’est une expérience qui vous sera profitable. Néanmoins, il faut être conscient qu’il y a de nombreuses contraintes liées à une telle tâche, et qu’elle ne peut être réalisée que sous certaines conditions. Ce n’est pas quelque chose à prendre à la légère, car une mauvaise pose pourrait influer négativement sur la valeur de votre propriété.
 

Avant de commencer…

Avant d’envisager tout changement de votre revêtement, il est important de prévoir le mouvement que cela va impacter dans votre logement. La salle dans laquelle vous allez faire ce changement doit être vide, et les meubles qui s’y trouvent doivent donc être déplacés temporairement. Il vous sera aussi nécessaire de connaître les dimensions de l’emplacement où la nouvelle pose sera effectuée. Il est conseillé de rajouter 5 à 10% des dimensions que vous aurez mesuré, dans le but de ne pas manquer de matière et ainsi réduire votre marge d’erreur.

Il faut, bien évidemment, préparer les outils adéquats à une telle tâche. Les instruments évoluant régulièrement et pouvant varier selon vos besoins, il semble préférable de demander conseil à un vendeur dans un des nombreux magasins spécialisés existants. Demander conseil à un spécialiste vous évitera de choisir les mauvais outils et vous permettra d’obtenir de précieux conseils.
 

Les étapes à suivre pour une bonne pose de sa nouvelle moquette

La première étape à réaliser est de décoller son ancien tapis de protection de sol. Ceci peut être une étape longue et pénible, surtout si le revêtement de sol est collé. Il vous faudra commencer par décoller les angles à l’aide d’un cutter, afin de pouvoir ensuite décoller plus facilement l’ensemble du revêtement petit à petit. Assurez-vous ensuite que votre sol soit bien propre, afin qu’il puisse recevoir cette nouvelle pose. Lors de cette opération, faites également attention à la poussière, qui sera sûrement présente massivement dans votre sol. Décoller la protection de votre sol vous permettra aussi de vérifier le relief de votre sol, et de reboucher quelques trous, ou aplanir quelques zones selon l’aspect de votre sol.

C’est la façon la moins coûteuse pour réaliser ce décollage. Vous pouvez également utiliser une décolleuse automatique, mais avoir recours à son utilisation augmentera le coût de votre changement de protection.

Reste ensuite à dérouler le revêtement sur votre sol. Pour bien poser et découper celle-ci, munissez-vous d’un cutter, d’un mètre et de ruban adhésif double face.

 

L’utilisation de ce dernier vous évitera d’avoir à attendre le temps de séchage, et est tout aussi efficace si vous en mettez assez. Il est cependant préférable d’avoir recours à de la colle si vous effectuer cette opération dans une salle de surface importante. Il faudra alors se munir d’une spatule. N’en mettez pas trop non plus, afin de ne pas rendre la moquette quasi « incrustée » au sol. Il est généralement recommandé de mettre 20 centimètres de ruban adhésif double face par 2 mètres carrés de revêtement. Le cutter vous servira à découper la quantité supplémentaire qui ne sera pas appliquée sur le sol. Pensez aussi à commencer le collage de votre moquette par le coin opposé à la porte d’entrée de la pièce ; en effet, il est beaucoup plus pratique de procéder à cette tâche en reculant, s’évitant ainsi de se retrouver bloqué. Pensez à toutes ces petites choses qui rendront votre pose plus rapide et efficace !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *